La nutrithérapie: comment manger pour garder le ligne et la forme

« La santé dans l’assiette » telle peut-être la définition de la nutrithérapie, la science de la médecine nutritionnelle. Encore trop peu connue, elle est en plein essor, notamment en raison de l’explosion de l’obésité et autre maladie métabolique moderne mais la route est encore trop longue pour que nous ayons tous conscience de ce qu’elle est et de son importance.

Concrètement, la nutrithérapie est basée sur la compréhension des mécanismes biochimiques de l’organisme, de la biodisponibilité, de la compatibilité et de la synergie d’action des micronutriments. Savoir comment ceux-ci sont métabolisés au niveau de chaque cellule et, comment leur déficit ou leur excès peuvent provoquer des désordres physiologiques se manifestant par divers signes d’appel.

En clair, il convient de savoir comment fonctionne notre corps et de savoir quel aliment en complément ou en excès aura un effet sur notre santé et notre vitalité.

Autrement dit, notre alimentation est notre médicament, que l’on soit malade ou en bonne santé. En effet, cette discipline médicale qu’il ne faut pas confondre avec la diététique, exclusivement basée sur les calories, a pour but :

  • D’optimiser les fonctions des personnes bien portantes,

  • De renforcer la résistance du corps face aux agressions,

  • De prolonger la durée de vie en bonne santé,

  • A prévenir les maladies aiguës ou chroniques

Ainsi si on rentre un peu plus dans les détails, savoir quoi manger peut nous permettre :

De renforcer notre système immunitaire, d’éviter les altérations liées au vieillissement, d’améliorer la qualité du sommeil, de diminuer les effets du stress et de l’anxiété, de rester en forme, de préparer l’effort chez les grands sportifs, de mieux lutter voire prévenir certaines maladies….

La nutrithérapie est une approche qui prend en considération 5 axes principaux :

  • Les apports suffisants en substrats et antioxydants

  • Le bon usage des graisses et leur apport qualitatif et quantitatif

  • La gestion de l’insuline via le choix des glucides

  • La lutte contre le grignotage

  • La correction des troubles gastro-intestinaux

 Néanmoins, la maitrise de ces éléments peut rester insuffisante. En effet, une fois que l’on maitrise la quantité et la nature des aliments qu’il convient d’apporter à son corps, il convient d’apprendre à être vigilant quant à la qualité de ces aliments.

 En effet, la société moderne nous incite de plus en plus à manger acide (viande, céréales, produits raffinés) alors que nous sommes programmés génétiquement pour manger des végétaux. Par ailleurs, nous pouvons être tenté d’aller vers toutes sortes de pâtisseries et plats préparés transformés qui contiennent trop de mauvais sucres, de mauvaises graisses et se voient privés de surcroit de leurs vitamines et minéraux  ce qui peut être à l’origine de dérèglement de l’organisme aboutissant à d’importantes baisse de forme qui peuvent aller jusqu’à l’apparition de maladies métaboliques.

« Que ton aliment soit ton médicament », cette célèbre phrase d’Hyppocrate est plus que jamais d’actualité et pour pouvoir l’appliquer, mangeons autrement grâce à la nutrithérapie !

Source Myfitnesslesite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s